Retour

Burins du Paléolithique supérieur et du Mésolithique

burin paléolithique aiguille à chas


      D'après la tracéologie, les burins, apparus au Paléolithique supérieur ancien, étaient surtout associés au travail de l'os ou du bois de cervidé. Ils étaient obtenus au moyen de la technique dite du "coup de burin" qui consiste à détacher un petit éclat allongé (chute de burin) à partir de l'épaisseur d'un éclat ou d'une lame de silex. L'opération peut être répétée afin de réaffûter le coin d'attaque du burin. Par frottement et intaille, l'outil servait à produire des pointes de sagaie, des harpons, des têtes de propulseur, des aiguilles à chas, ainsi que des objets de mobilier ou des éléments de parures.

Voir la technique de fabrication d'une pointe en os avec un burin